jeudi 30 août 2012

Les tubes de cet été !


Ce billet ne vous fera pas swinguer (quoique si vous êtes sages…) : je vais vous parler des deux tubes de mon été, la crème solaire Embryolisse SPF 30 et la crème SVR ultra max 50+, toutes deux mortes au combat, après avoir vaillamment livré bataille contre les chauds rayons du soleil, quelque part sur une plage de la Côte Atlantique.

Comme vous pouvez le lire, le soleil a apparemment causé quelques dégâts sur mon cerveau : ce ne fut pas le cas sur notre peau.

Je vais vous épargner une reprise de la notice de ces produits, que je n’ai même pas lues d’ailleurs : une crème solaire protège des effets des rayons UVA et UVB, on le sait, c'est bien pour ça qu'on l'achète.

Pour ma part, je n’ai pas vraiment acheté ces deux crèmes : elles figuraient dans la trousse Modes & Travaux, encore en vente sur le site Beauté Partenariat.

La crème solaire Embryolisse SPF 30 est destinée à protéger le visage mais nous l’avons utilisée indifféremment sur tout le corps (ce que c’est que de ne pas lire la notice).


La texture est assez liquide mais pénètre bien la peau tout en l’hydratant. Son parfum est caractéristique des crèmes solaires, sans être toutefois trop présent.

Son prix est certes assez élevé par rapport à sa contenance : 10 € les 50 ml, ce n’est pas donné pour une crème qui fait le job mais demeure somme toute assez basique.

La deuxième victime est la crème solaire SVR 50 + Ultra Max, des laboratoires du même nom. Elle se caractérise par la couleur de la crème : marron, couleur terre voire sable mouillé, ce qui est surprenant de prime abord.
La texture est un peu moins crémeuse que la crème Embryolisse, ce que je préfère car je trouve qu'elle est absorbée beaucoup plus vite par la peau (les mamans ayant déjà dû freiner les ardeurs d’enfants pressés d’aller se baigner me comprendront).

Je trouve que son parfum est aussi un tantinet plus agréable que la précédente.

Par contre, le prix reste un peu excessif à mon goût pour la contenance du tube, à 16 € les 50 ml. Le format est d’ailleurs un peu juste pour une crème solaire pour le corps.

Les deux tubes ont bien rempli leurs missions : aucun d’entre nous n’a fini façon homard grillé et c’est bien là l’essentiel.

En parlant de tubes, en cette fin de vacances scolaires et pour vous polluer le cerveau avec deux musiques bien entêtantes, voici deux titres que les enfants ont adoré cet été. Ne me remerciez pas : vous en avez bien pour 8 jours.




Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 27 août 2012

Comme quoi, avec de beaux outils (concours)


« C’est la fin des vacances, on a rangé les pédalos…» Comme chaque année, à cette même – triste – époque, cette chanson de Coluche me revient en tête… Le mois d’août est presque fini, mes vacances le sont déjà, celles des enfants se termineront bientôt.

Je n’ai pas été très active sur le blog ce mois-ci : j’ai bien conscience que mes billets vous ont beaucoup manqué – comment ça, non ? ;-)

Je suis sûre que vous ne m’en voulez pas de cette absence pendant laquelle j’ai surtout profité des miens. J’ai entre autres aidé mon fils à réviser les acquis de son année en grande section de maternelle et à remplir son cahier de vacances, amoureusement acheté par mes soins fin juin dernier et qui, vous l’imaginez bien, a été accueilli très chaleureusement par un : « C’est quoi ? Un cahier de vacances ? Oh c'est pas vrai... »

Comme je ne le voyais pas rester deux mois sans réviser, nous nous sommes imposés quelques exercices chaque jour (ou presque, en fonction du programme de la journée : les vacances d’abord !).


Il est vrai que le retour tant attendu du soleil et des douces températures ont rendu la tâche agréable car ils nous ont permis de travailler dans le jardin mais ce ne fut pas la seule raison de la réussite de cette activité : j’ai très opportunément reçu en cadeau avant les vacances un paquet de 10 crayons de couleurs effaçables et de 12 feutres lavables Supertips de la marque Crayola. Mon grand a donc trouvé un peu de motivation supplémentaire pour accomplir les exercices du cahier de vacances avec des instruments aussi « cools, surtout les crayons de couleur avec leur gomme sur la tête  ».

De mon côté, à part les emballages joliment colorés, j’ai particulièrement apprécié que ces crayons de coloriage soient effaçables (c'est pratique pour rattraper les erreurs) mais surtout que ces feutres soient lavables… notamment après avoir tristement constaté avant de les recevoir qu'une grande partie de la garde-robe de mes loulous était maculée de traces de crayons, qui bien entendu ne partent pas en machine et que l’oursin du porte-monnaie ne pourra donc pas se réjouir de vendre un de ces jours sur Ebay ou le Bon Coin.

Je ne savais pas que des feutres lavables et encore moins des crayons de couleurs effaçables existaient : j’ai définitivement adopté les produits Crayola, d'autant plus que les crayons de couleurs sont visiblement de bonne qualité si j'en crois la résistance de leurs mines. Je vous les recommande par conséquent si, comme moi, vos enfants confondent trop souvent leur jean avec leur feuille de dessin ou arborent régulièrement un maquillage facial que ne renierait pas Bozo le clown.

Les devoirs de vacances ont donc été acceptés plutôt facilement par mon fils (qui à son âge aime encore l’école, profitons-en). Pour achever de le convaincre, je m’étais équipée, en plus des crayons et des feutres Crayola « trop cools », de deux sticks de colle de la marque Uhu (qui m’ont également été offerts) à l’effigie des personnages de Madagascar et que mon fils adore.


Bilan des opérations : à la date d’aujourd’hui, le cahier de vacances est rempli à environ 95 % ! 2012 est une bonne cuvée, le cahier de vacances de l’année 2011 avec Tchoupi en guest star attendant encore tristement que mon fils lui porte un quelconque intérêt.

*************************************************************************************************

Comme je pense aussi à vous et à la rentrée scolaire qui approche, je me suis dit que vous seriez peut-être intéressés pour gagner les mêmes sticks de colle Uhu que ceux de mon fils : je peux donc gâter 5 veinards qui recevront chacun un tube de colle Uhu avec un personnage de Madagascar (aléatoire) dessus.

Pour participer, c’est simple : laissez-moi un commentaire sous cet article avec une adresse e-mail valide (1 seule participation par foyer). Le concours prendra fin dimanche 2 septembre 2012 à minuit : je tirerai au sort les gagnants grâce à Random.org et je posterai leurs noms en édit de cet article lundi (vous pouvez d'ailleurs vous tenir au courant de l'actu du blog en likant sa page Facebook ou en le suivant sur Twitter - je me suis quand même un peu occupé du blog cet été !).

N'hésitez pas à partager le concours, ça me fera plaisir !

Bonne rentrée à tous !

*************************************************************************************************

Edit du 3 septembre 2012 - le grand Random a parlé et a désigné les 5 veinards qui remportent chacun un tube de colle Uhu à l'effigie des personnages de Madagascar. Il s'agit de :

  1. commentaire n° 3: bbeybouh89
  2. commentaire n° 2 : Mathilde
  3. commentaire n° 13 : Maman psychomot
  4. commentaire n° 10 : Arsinoe La Crapaude
  5. commentaire n° 4 : Carine Mamjoza
Merci de m'envoyer vos adresses postales par e-mail à maman.est.occupee@gmail.com et bravo !
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 9 août 2012

Topicrem nous a gâtés !

Je fais partie des bienheureuses blogueuses qui ont été gâtées récemment par Topicrem : je me suis vue offrir un lot composé d’un doudou, de produits full size et d’échantillons de la gamme de soins bio pour bébé de la marque.

 
J’ai donc reçu le gel nettoyant 2 en 1 et l’eau nettoyante sans rinçage, tous deux au format 500 ml, une huile de massage maman & bébé et des échantillons de la crème visage ultra-hydratante, du lait de toilette sans rinçage, du gel douche sans savon et du gommage ultra douceur visage et corps.

Je tiens à tout d’abord à remercier la marque : mon blog est jeune, il est bien loin d’être influent, alors quand une marque s'intéresse à ce que j'écris, ça me fait très plaisir et surtout ça me touche, voilà.

Le colis a été très bien accueilli par la famille, d'ailleurs j'ai mis tout le monde à contribution pour ce test.

Le doudou Topy (comme nous l’avons baptisé) a rejoint ses copains dans la chambre de ma fille et a le privilège de faire partie de ses préférés pour dormir.

Mon fils et sa peau sèche et sensible ont testé la crème visage ultra-hydratante : il a apprécié d'avoir la peau toute douce après utilisation. Pour ma part, j'ai beaucoup aimé son parfum fleuri.

Je n'ai pas testé personnellement l'huile de massage maman & bébé, j'en ai fait cadeau à une amie jeune maman, je ne me prononcerais donc pas sur ce produit.

Le gel douche sans savon a été testé par toute la famille, après une séance de piscine. Nous avons apprécié son parfum ainsi que ses résultats en termes d'hydratation, après cette baignade en eau chlorée : pas de peau qui tiraille !

Le lait de toilette sans rinçage rejoindra le sac des vacances cet été, je ne l’ai pas encore testé et pour cause : ma fille ne porte quasiment plus de couches, à part la nuit, par conséquent sa consommation de lait de toilette a considérablement baissé puisque ses fesses sont désormais nettoyées, comme les grands, avec du papier toilette ! - inutile de vous préciser au passage que je suis joie :-)

J'ai testé le gommage ce week-end : j'ai apprécié sa douceur sur ma peau et son parfum très agréable. Je pense qu'il conviendra sans problèmes aux peaux les plus sensibles car ses grains ne sont pas trop abrasifs.

Les deux produits full size ont été mis à contribution dès réception. Le packaging des produits, surtout ses couleurs douces ainsi que l'apparente solidité du plastique, m'ont beaucoup plu.

Le gel nettoyant 2 en 1 a naturellement trouvé sa place sur le rebord de la baignoire : je l’ai réservé au bain des enfants. La présence d’un flacon-pompe est très pratique, je pense notamment aux jeunes mamans à la maternité, les mains prises par bébé, dont le bain sera facilité par l’absence de bouchon à desserrer.

J'utilise une dose de produit équivalente à 3 pressions pour chaque loulou, ce qui en fait un produit plutôt économique. Je ne l’ai pas utilisé en tant que shampooing mais le fait qu’il soit 2 en 1 peut également représenter un gain de place non négligeable dans les valises des jeunes mamans à la maternité et s'avérer très pratique aussi à la piscine ou en vacances : un seul produit à prendre au lieu d'un shampooing et d'un gel douche, gain de place non négligeable assuré !

Les enfants ont regretté l’absence de mousse (qui leur permet de se faire la barbe du Père Noël). Pour ma part, j’ai apprécié leur peau toute douce et bien hydratée après le bain, même si j'aurais préféré que ce gel ait la même odeur que la crème hydratante visage testée par mon fils.

J'utilise l'eau nettoyante sans rinçage matin et soir pour le visage de ma fille, à la place de l'eau micellaire habituelle (à noter qu'elle peut également être utilisée pour la toilette des nourrissons). Le parfum est très agréable et son absorption par la peau très rapide.

Le flacon-pompe est là aussi très pratique et surtout très économique : une seule pression suffit pour l'ensemble du visage. Résultat : il y a plus d'un mois que j'utilise ce produit et je n'en suis même pas arrivée au quart du flacon ! Un petit regret toutefois : le produit a tendance à mousser sur la peau, là où j'aurais préféré que le liquide soit plus proche du résultat obtenu avec une eau micellaire.
 
Ce que j'ai particulièrement apprécié pour ces deux produits, c'est leur composition à base d'ingrédients bio, que j'ai tendance à privilégier de plus en plus pour la toilette des enfants.

Je suis allée faire un petit tour sur le site Internet de Topicrem pour me faire une idée du prix de vente des deux produits full size que j'ai testés : 9,50 € pour le gel nettoyant 2 en 1 et 10,50 € pour l'eau nettoyante sans rinçage (tous deux existent également au format 750 ml). Étant donné la durée de vie de ces produits, je trouve leurs prix tout à fait raisonnables pour des produits bio, référencés en parapharmacie.

Je ne connaissais pas du tout la marque Topicrem avant ce test (si ce n'est de nom bien sûr, il m'arrive de sortir parfois ;-). J'ai donc beaucoup apprécié ce geste commercial de leur part et la qualité des produits que la marque m'a gentiment fait parvenir.

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 2 août 2012

La fin d’une époque


Aujourd’hui, ma fille passe son dernier jour chez sa nounou (pardon, son assistante maternelle). Je ne suis ni triste, ni heureuse : pour moi, c’est la fin d’une époque et d’un passage obligé pour nous, parents indignes qui travaillons.

 
N’allez pas croire que je garde un mauvais souvenir de cette période ou que nos relations avec la nounou n’étaient pas bonnes, pas du tout. Disons que je suis mitigée.

D’un côté, je suis heureuse que ma fille entre à l’école au mois de septembre prochain : le temps des grands apprentissages est arrivé et je pense que ma fille est prête à les acquérir. Son cartable ne la quitte pas dans la maison (jusqu’aux toilettes, c’est vous dire), elle sait déjà reconnaître les couleurs et aime dessiner. Nul doute qu’elle fera une très jolie écolière - oui, parce que pour ne rien gâcher, ma fille est jolie, comme elle le dit elle-même – normal, elle ressemble à sa mère ;-).

D’un autre côté, la fin de contrat avec la nounou (désolée, assistante maternelle, c’est un mot trop impersonnel pour désigner la nounou de ma fille) marque aussi la fin d’une période maternelle, au sens premier du terme. Ma fille n'est définitivement plus un bébé. Le côté familial et rassurant de ce mode de garde pour ma fille n’existera plus à l’école (surtout quand je pense au dragon qu’elle risque de se farcir en tant que maîtresse, j’y reviendrais certainement dans un prochain billet) : j’espère que cela ne lui manquera pas trop et qu’elle saura s’adapter. Elle a créé des liens affectifs avec chacun des membres de la famille de sa nounou et je sais qu’ils lui manqueront.

Et puis cette fin de contrat marque aussi pour moi la fin de la période de garde de mes enfants puisque tous deux seront scolarisés à la rentrée. C’est donc la fin d’une époque, qui a duré 5 ans et demi en tout et nous a fait recourir à 4 assistantes maternelles différentes, au gré des grossesses et des déménagements de chacune. J’ai eu des affinités avec certaines, un peu moins voire pas du tout avec d’autres mais globalement tout s’est bien passé, même si quelque part je suis un peu soulagée d’en finir, surtout quand on pense au côté administratif et au temps nécessaire pour trouver THE nounou.

Nous avons eu recours à ce mode de garde, à la fois par choix et par nécessité. Par choix puisque nous souhaitions que nos enfants, surtout au cours de leurs premiers mois, évoluent dans une structure réduite et familiale afin de leur permettre de bénéficier de la plus grande attention possible et des meilleurs soins.

Par nécessité aussi puisque, malgré la présence et la construction de nouvelles crèches, les places sont toujours aussi chères. Dans certaines crèches, il faut même être issu d’une famille bourgeoise (« Vous comprenez, vous n’êtes pas Mme de ! »). J’avoue que tout est de ma faute, j’aurais dû penser à inscrire mes enfants sur liste d’attente à la Mairie vers 12 ans, lorsque mes premières règles sont arrivées, afin de bien assurer le coup.

Je ne pense pas que nous ayons à recourir de nouveau à l’avenir à une assistante maternelle car mon utérus est officiellement en retraite (décision prise conjointement en accord avec moi-même). Donc, ce soir, c’est fini et un nouveau cycle peut commencer…


Rendez-vous sur Hellocoton !