lundi 28 octobre 2013

Nous sommes allés au cinéma… voir Planes ! (+ giveaway)



La journée d’hier fut à marquer d'une pierre blanche : d’abord parce que j’ai remis les pieds pour la première fois depuis plus de 6 ans dans une salle de cinéma, ensuite parce mon Grand y allait, lui, pour la première fois.

Et pour cette grande première, nous sommes allés voir Planes. Les places ne nous ont rien coûté, et ce, grâce au blog de MamaFunky, chez qui j’ai gagné un lot de 4 places par le biais d’un concours (et que je remercie une nouvelle fois, car c’est quelqu’un de très sympa, tout comme son blog d’ailleurs).

Je ne vous raconte pas la joie en ouvrant la boîte aux lettres

Pour les rares personnes qui n’en auraient pas encore entendu parler, Planes, c’est un peu comme Cars, mais avec des avions. D’ailleurs, c’est un spin-off de Cars, signé Disney - et non pas Pixar comme pour Cars, même si John Lasseter, le « papa » de Cars, est le producteur de Planes : c’est bon, vous suivez toujours ?

On y retrouve d’emblée l’ambiance, le graphisme et l’humour présent dans Cars, que personnellement j’avais bien aimé. Bien que la similitude des deux dessins animés ait été très tôt soulignée par la critique, d’autant plus que l’action se situe au-dessus du monde de Cars, j’avoue que cela ne m’a pas freinée dans mon envie de voir ce film : Cars était très bon, Cars 2 un peu moins mais passable, alors pourquoi changer une équipe qui gagne ?

Mon Grand, pour sa première expérience de cinéma, a vraiment bien aimé le film (il avait adoré Cars et même Cars 2, il y avait donc de fortes chances pour que ça matche). Il a juste été un peu impressionné à un moment donné du film : il faut dire que les graphismes sont très réalistes. J’avoue qu’au moment où il a eu un peu peur, nous nous serions vraiment cru en plein océan avec Dusty ! Et pourtant nous sommes allés voir le film en 2D (il est possible de le voir en 3D dans les salles équipées).

Avec Planes, vous vous en doutez, point de voitures, à part celles que l’on peut apercevoir dans les tribunes au moment du départ de la course, car c’est bien de cela dont il s’agit tout au long du film : le Grand Rallye du Tour du Ciel, que rêve de gagner Dusty, avion d’épandage de son état. Et là, comme vous le comprenez, c’est pas gagné, notamment à cause de Ripslinger, qui compte bien gagner la course une quatrième fois et qui n’hésitera pas à employer tous les moyens pour y arriver. Sauf que Dusty est rapide et bénéficie de soutien de poids : ses amis et un certain Skipper, vétéran de l’Aéronavale, pour l’aider à gagner cette course. Et son courage et sa détermination seront mis à rude épreuve, d’autant plus que Dusty présente un handicap : il a le vertige ! Mais je ne vous en dirais pas plus… Il vous faudra voir le film.

D’ailleurs, si vous avez bien lu le billet, j’ai dit que j’avais gagné 4 places de cinéma et que j’y étais allée avec mon Grand, donc il me reste… 2 places. Pour vous. Oui, vous avez bien lu, je vais faire un heureux parmi vous, qui pourra aller voir Planes avec la personne de son choix le week-end prochain ! 

Pour cela, c’est bien simple : il va falloir être aussi rapide que Flash McQueen car le giveaway commence dès la publication de ce billet pour se terminer mercredi 30 octobre 2013 à 23h59. Le gagnant des deux places devra me communiquer ses coordonnées postales jeudi 31 octobre 2013 avant 12h impérativement, pour que les places puissent être postées le soir-même. Si tel n’est pas le cas, je remettrai les places en jeu sur Facebook et ce sera le premier qui se présentera qui gagnera le golo lot.

Voilà, vous êtes prévenus, alors maintenant à vous de jouer : il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous, sachant que chaque partage rapporte une chance supplémentaire cumulable pour le tirage au sort, que j’effectuerai grâce à Random.org jeudi 31 octobre 2013 à 9h. Comme d’habitude, merci de respecter une seule participation par foyer et de disposer d’une adresse postale en France métropolitaine.

J'ai encore une dernière chose à ajouter : pour les remercier de participer à la vie de ce blog par leurs commentaires, j'accorderai d'office une chance supplémentaire à mes 5 commentatrices les plus actives, comme l'indique le Top Commentateurs à ce jour (juste sur votre droite), à savoir : NiouzMum, mère pas parfaite, Emilie C-F, leu sandra et maman pipelette, si toutefois elles participent au jeu.

Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter bonne chance pour le concours !

***********************************************************************************************************

Edit du 31 octobre 2013 :

Random a désigné gagnant le numéro :


qui correspond à la participation de bsricard ! Je te contacte de suite par e-mail.

Bravo à toi et encore merci à tous les participants !



Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 25 octobre 2013

Accoucher et se sentir soudain si seule



Ce billet vous semble un peu léger par rapport à l'habitude ? C'est normal car il n’en est pas vraiment un… 

En effet, aujourd'hui, je vous donne rendez-vous sur le site de neufmois.fr, pour y retrouver la chronique que j’ai rédigé pour eux :




Ce billet s’appelle Accoucher et se sentir soudain si seule : j'espère sincèrement qu'il vous plaira.

Pour aller le lire directement sur le site de neufmois.fr, c'est par ici.


C’est une grande première pour moi et je remercie l’équipe de neufmois.fr qui m’a proposé ce partenariat et m’a laissé « page blanche », si je puis dire, pour le rédiger.


Voilà, maintenant j’attends vos commentaires avec impatience ici-même !


Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 24 octobre 2013

Vacances, je vous hais !

A la lecture de mon titre, vous allez vous demander si je vais bien psychologiquement... surtout si vous avez lu ce billet-ci, où je suis harcelée par un gommage.

Alors, je vous rassure, je vais très bien, ma santé mentale aussi (enfin je crois). Aucun rhume à l'horizon, je suis en forme et bien reposée.

Trop à mon goût, d'ailleurs.

Hé oui, vous avez deviné, les enfants sont partis chez leurs grands-parents : la solution toute trouvée pour les vacances scolaires. 

Car, à chaque période de congés, c'est la même rengaine : il faut s’organiser plusieurs semaines à l’avance pour savoir ce que les enfants vont devenir. Je mesure ma chance au passage car, pour certains parents, j'imagine que cela doit tourner au casse-tête et que l'approche des vacances doit même leur occasionner un véritable stress.

Car que faire de tes loulous quand tu bosses ? (hé oui, François, il y a encore des gens qui ont un job en France, incroyable !) : les inscrire au centre de loisirs ? les emmener en villégiature chez les grands-parents ou chez quelqu'un d'autre de la famille? leur proposer un stage à la mine ? ou la solution extrême et radicale : poser des jours de congé ?

Le choix reste malgré tout assez limité et la dernière solution n'est pas possible à privilégier à chaque fois. Parce qu'en bons parents indignes que nous sommes, le total cumulé de nos jours de congés dans une année ne fait pas le poids face à celui des vacances scolaires. Et puis figurez-vous que nous avons en plus l’habitude de prendre des vacances en même temps, Papa est occupé et moi, en plein mois d’août, histoire de passer un peu de temps tous ensemble et de partir à la mer : quelle curieuse idée…

Pourtant, même si notre organisation familiale est rodée désormais, je dois vous avouer que je ne vois pas toujours arriver les vacances scolaires avec sérénité. Car malheureusement « vacances scolaires » riment bien souvent pour moi avec « séparation », puisque Papa est occupé et moi continuons à travailler. Je crois que c’est ce qui me gonfle le plus : être séparée de mes loulous, partis chez leurs grands-parents, puisque je ne peux pas les garder.

Maintenant, vous comprenez mon titre.

C’est ce qui s’est passé en juillet dernier. 4 semaines. C’est long. Tellement long que je n’ai même pas eu le cœur de me dire : « Bon, les enfants sont partis, ils s’amusent, ils sont heureux, profites-en pour prendre un peu de bon temps pour toi ». Même pas.

En plus Papa est occupé n’était pas souvent là, alors je me suis retrouvée comme une âme en peine le soir après le boulot, à regarder Un dîner presque parfait. D'ailleurs, c’est un signe chez moi : si je peux te faire le résumé des repas de la semaine d’Un dîner presque parfait, te dire qui a putassé sur qui et qui a préparé quoi, c’est que les loulous ne sont pas à la maison.

Si, en plus, je te résume 100 % mag, c’est que je n’ai vraiment rien eu à foutre de ma soirée.

Car, avec les loulous, je ne regarde pas la télévision à cette heure-là : c'est le coup de feu à 18h ! Le temps est compté quasiment à la seconde près pour gérer, je cite dans le désordre : le repas du soir et celui du lendemain midi, la lessive, les bains, les vêtements à préparer pour le lendemain, parfois l’administratif. 

Mais, en juillet, j’étais à la maison, je me traînais car j’étais complétement chamboulée dans mes habitudes. Je n’avais que moi à penser : ça ne m’arrive pas souvent.

Enfin si : en ce moment.


Je me sens un peu comme ce chameau le soir en rentrant : en plein désert...

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 21 octobre 2013

Les locataires de la salle de bains : la crème Exomega d'A-Derma



Je me rends compte que j'ai commis une grande injustice sur ce blog. Je vous ai parlé de pas mal de soins que j’utilise pour les loulous ou pour moi-même, pourtant je n’ai encore rien écrit sur la crème qui fait des miracles sur la peau de mon fils, depuis sa naissance ou presque, et que je rachète systématiquement pour lui : il s'agit de la crème Exomega d'A-derma.

En effet, mon Grand a la peau très sèche : nous avons essayé plusieurs soins de marques différentes, y compris la célèbre Dexeril qui n’a rien absolument rien résolu, si ce n'est lui rendre la peau grasse comme un phoque. Non, la seule qui lui convienne vraiment, c’est la crème Exomega de la marque A-Derma.
Ça, c'est la nouvelle version du tube que mon Grand n'a pas encore testé (mais ça ne saurait tarder) et que je n'ai pas pu prendre en photo moi-même - forcément, puisque je ne l'ai pas encore acheté : suivez un peu :-) - d'où l'image qui provient du site d'A-Derma.
 
Du coup, je remets au goût du jour une bonne vieille rubrique que j'ai inaugurée ici, avec le masque Intense Repair L'Oréal Professionnel, baptisée Les locataires de la salle de bains, pour vous parler des soins favoris de toute la famille.

Et s'il y a un soin qui a toute sa place dans cette rubrique, c'est bien cette crème ! Il faut dire que j’en suis arrivée à l'acheter au format 400 ml et que j’en ai toujours un flacon d’avance. C’est bien simple, c’est la seule crème qui parvient à rendre la peau de mon Grand toute douce.

Vous trouverez cette crème en parapharmacie : je paye le flacon-pompe de 400 ml environ 20 €, selon l’endroit où je l’achète. L’oursin a renoncé à faire une quelconque remarque concernant le prix : puisqu’il n’y a que cette crème qui apaise le Grand, il s’est fait une raison.

Cette crème contient de l’extrait de plantules d’avoine Rhealba, qui apaise la peau, et de la Filaxérine, associant un actif original inducteur de filaggrine et d'acides gras essentiels Omega 6, ainsi que de la vitamine B3, pour réduire la sécheresse de la peau. Elle ne contient par ailleurs ni parfum, ni parabènes.

Sa texture est épaisse : elle est clairement trop riche pour une peau de type normale mais elle convient parfaitement à celle de mon Grand. Elle s’applique très bien, ne sent rien de particulier, si ce n’est une vague odeur un peu végétale, et est absorbée rapidement. Après l’application, la peau est souple, visiblement nourrie : pour avoir vu la différence avec et sans la crème, je peux vous dire que le résultat est bluffant.

Un seul bémol, que je rencontre avec le flacon-pompe de 400 ml : l'obligation de le scalper vers la fin du flacon, dans la mesure où la pompe ne remonte plus rien au bout d'un moment. Ce n'est pas très hygiénique car cela suppose de mettre la main dans le pot, enfin, un voire deux doigts si vous n'avez pas de knackis à la place des phalanges, et de vous blesser les-dits doigts au passage sur l'épais plastique tranché. Dans ces cas-là, il faut alors faire vite pour finir le pot car la crème sèche et à tendance à prendre une couleur jaune ocre peu catholique au bout de quelques jours.

Ceci mis à part, c'est une crème que je vous conseille d’essayer si, comme moi, vous avez testé sans succès plusieurs soins pour soulager et hydrater une peau très sèche. Il faut que je vous précise, si c’était nécessaire, que cette crème n’est pas bio mais, pour le coup, je lui pardonne.

Et vous, vous connaissiez cette crème ? Vous l'utilisez ? Ou avez-vous d'autres crèmes-miracle à me faire connaître ?


Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 16 octobre 2013

Simple et Funky (+ giveaway)



Voilà, c’est gagné, j’ai la chanson dans la tête (vous aussi peut-être maintenant...) et comme elle n’est pas de première fraîcheur – la chanson, hein – on va encore dire que je vieillis (Papa est occupé ajoute que, de toute façon, je vais bientôt prendre un an : il sait parler aux femmes...).

Bien, alors maintenant que je vous ai remémoré un chef d’œuvre musical et annoncé une bien triste nouvelle, passons à ce qui nous occupe aujourd’hui : le test des bandanas bavoirs XL Funky Giraffe.

Pour commencer, si vous le voulez bien, je vous propose un petit shooting, que j’ai réalisé avec mes trois assistants :


Nounours porte le bandana bavoir rose pâle, Bourriquet le bandana bavoir rose fuschia et Oui-Oui le bandana-bavoir à rayures bleu ciel. Admirez au passage ce maintien et cette classe toute naturelle.

Ces 3 sympathiques bandanas bavoirs m’ont été très gentiment adressés pour test par la boutique en ligne Funky Giraffe.

Il s’agit de bandanas bavoirs XL, destinés à protéger les pauvres vêtements des grands enfants de plus de 2 ans qui mangent salement : hé bien oui, appelons un chat un chat, c'est bien de cela dont il s'agit ! Chacun de ces bandanas-bavoirs XL coûte 4,50 € pièce, avec un tarif dégressif si vous en achetez plusieurs.

La Princesse, qui a déjà un sens très aigu de la mode, les a vite préférés aux informes serviettes achetées une misère chez E. Leclerc. Avec ces bandanas bavoirs, que voulez-vous, c’est la classe et, surtout, c’est original. Il ne manque plus que le Stetson et les Santiags et c’est le total look country. D’ailleurs, il est fort possible qu’elle lance une mode auprès de ses copains de cantine, surtout chez les garçons, qui pourront se la jouer façon Lucky Luke.

Je trouve ce look un peu décalé fort sympathique : ça change des traditionnelles serviettes de table que l’on noue autour du cou. Ici, point de nouettes : nous avons 2 boutons pression, placé sur le bandana bavoir à deux niveaux de hauteur différents afin de pouvoir le régler au plus près du cou du baveux. Du coup, j’en retire un avantage non négligeable : la Princesse parvient à retirer elle-même son bandana bavoir et n’a donc plus d’excuse pour ne pas le ranger elle-même dans le placard après utilisation…

Les couleurs proposées sur le site sont assez variées : il y a l’embarras du choix. J’ai choisi des couleurs girly pour la Princesse, rose notamment car elle adore cette couleur, mais on trouve de tout, pour fille comme pour garçon.

La seule chose qui m’a surprise lorsque j’ai reçu ce bandana bavoir XL, c’est sa taille : je le voyais beaucoup plus long. Il faut dire à sa décharge que la Princesse a tendance à faire profiter tout ce qui l’entoure de sa nourriture : chaise, carrelage, Dyson le chat, judicieusement placé sous sa chaise pour récupérer les restes (pas bête l’animal), et, forcément, le bandana bavoir. C’est pourquoi j’aurais aimé qu’il soit un poil plus long mais bon, il faut aussi que la Princesse soit digne de son surnom de blog un jour et arrête de manger comme Babe.

La face interne du bandana bavoir est toute douce, en polaire ; la face externe est en coton absorbant : je les ai tous trois lavés avant de les utiliser, à 30°C comme indiqué sur l'étiquette, et aucun d’eux n’a bougé. Seconde bonne surprise : toutes les tâches décoratives de chocolat, de lait et de sauce ont disparu sans difficulté au lavage, sans même l'aide d'un détachant, bien que le bandana bavoir ait été lavé à basse température. C’était un peu ma crainte, je dois bien l’avouer, mais là, je fus agréablement surprise par le résultat.

Je suis donc plutôt contente de cette découverte, d’autant plus que, grâce à ce test, j’ai commencé à sensibiliser la Princesse à la propreté et à l’inciter à - enfin - mieux viser sa bouche. Ils sont tellement chouettes ces bandanas bavoirs, on n’a pas envie de les bouser !

D’ailleurs, si vous souhaitez vous aussi tenter de convertir votre progéniture à la propreté (bon courage), ces bandanas bavoirs XL sont disponibles sur la boutique française de Funky Giraffe ici. Votre commande vous sera envoyée depuis la Grande-Bretagne sous une semaine environ, après avoir été fabriquée selon un processus aussi respectueux que possible de l’environnement (je le souligne car c’est un peu la cerise sur le gâteau) et pour seulement un euro de frais de port pour une livraison en France métropolitaine (ce qui plaît beaucoup à l’oursin du portemonnaie).

Si vous avez des enfants en bas âge, je vous conseille de profiter de ces minuscules frais de port pour vous faire plaisir dans le reste de la boutique, qui propose également vêtements et accessoires pour les bébés et les jeunes enfants.

Pour ma part et grâce à la générosité de Funky Giraffe, je vais pouvoir offrir à l’un d’entre vous un lot de 3 bandanas bavoirs XL à choisir dans la boutique ! 


Pour participer à ce concours, c’est bien simple, il suffit de compléter le formulaire ci-dessous : ce n’est pas obligatoire mais ce serait très gentil à vous de remercier Funky Giraffe pour ce cadeau par un petit like de leur page Facebook ici.

Le giveaway débute dès la publication de ce billet et prendra fin le 24 octobre 2013 à 23h59. Je tirerai un gagnant au sort, à l’aide de Random.org, parmi toutes les participations valides. Comme d’habitude, chaque relais du jeu sur les réseaux sociaux apporte une chance supplémentaire cumulable pour le tirage au sort, à condition de m'indiquer le lien direct dans la case prévue à cet effet dans le formulaire et qu'il soit public. Je vous remercie de ne participer qu’une seule fois par foyer, sachant que le concours est réservé à la France métropolitaine.

Le nom du gagnant sera indiqué ici en édit du billet dans les jours qui suivront la clôture du jeu. D’ailleurs, pour vous tenir au courant de ce qui se passe par ici, je vous conseille de vous abonner au blog et/ou de me suivre sur les réseaux sociaux (juste à droite).

Il ne me reste plus qu'à remercier Funky Giraffe et à vous souhaiter bonne chance !


*************************************************************************************************************

Edit du 29 octobre 2013 :

Random a désigné gagnant le numéro :



qui correspond à la participation de Melmatlena ! Je te contacte de suite par e-mail.

Bravo à toi et encore merci à tous les participants !




Rendez-vous sur Hellocoton !