dimanche 30 août 2015

Rubrique nécrologique d'août


Je ne vais pas vous dire que le mois d'août est passé comme une fleur, non. Je ne vais pas ajouter que je n'ai pas envie de retourner bosser, pas la peine non plus. Est-il nécessaire que je vous parle de la joie des loulous à l'idée de faire leur rentrée ? Je ne crois pas que cela soit un gros scoop.
 
Je vous propose donc de ne pas remuer le couteau dans la plaie et de prendre quelques minutes pour parler d'un sujet bien futile mais qui détend : la rubrique nécrologique du mois d'août. Elle n'est guère fournie, comme vous le voyez, et pourtant il y a de quoi dire...
 
 


1er cadavre : le masque Nutri Fortifiant 4D de Franck Provost
 
J'ai gagné ce masque et d'autres soins de la même gamme chez (dé)maquillages et ce fut une belle découverte : jusqu'ici, Franck Provost ne m'évoquait que Sacrée Soirée et le brushing soigné de Jean-Pierre Foucault, dont une mèche, toujours la même, se soulevait sous l'effet d'un ventilateur idéalement placé. On a les références qu'on peut, que voulez-vous. Je savais aussi que Franck Provost proposait une gamme de soins capillaires en vente en hyper mais vous connaissez mon aversion pour les soins capillaires de supermarché... J'étais donc un peu sceptique, au départ...
 
... mais je me suis vite détendue du string car ce masque, issu de la gamme professionnelle, s'est avéré vraiment très efficace. Sa texture se trouve à mi-chemin entre la crème et la gelée : c'est très pratique car cela ne coule pas partout. Qui plus est il n'est pas nécessaire d'utiliser une tonne de produit pour qu'il soit efficace. Son parfum, assez puissant, m'a  aussi beaucoup plu. Mais c'est son efficacité qui m'a séduite : après 5 minutes de pause, mes cheveux étaient doux, souples, légers, très faciles à démêler et comme reboostés.
 
J'ai donc raclé ce masque jusqu'à la dernière goutte pour pouvoir bénéficier de ses bienfaits à fond : je ne pense pas le racheter - mon masque fétiche Absolut Repair de L'Oréal Professionnel reste en effet un peu moins cher et tout aussi efficace - mais ce soin reste tout de même une référence à ne pas négliger pour le soin des cheveux sensibilisés.
 
Prix : 24 € les 175 ml.
 
 
2ème cadavre : le gel nettoyant surgras au Cold Cream d'Eau Thermale d'Avène
 
J'ai reçu ce gel nettoyant au format voyage, 100 ml donc, pour test de la part de la marque. Papa est occupé aurait bien voulu me le piquer mais j'ai insisté pour le garder pour moi... et j'ai bien fait !
 
Je ne l'ai pas utilisé en tant que crème douche pour le corps mais en tant que nettoyant pour le visage : en n'utilisant qu'une minime noisette de produit, il m'a fait un bon moment et je l'ai trouvé très agréable à utiliser ainsi.
 
Son parfum est assez marqué, plutôt masculin, et pourrait ne pas plaire à tout le monde : pour ma part, il ne m'a pas dérangé. De même, il faut veiller à ne pas avoir la main lourde car le soin mousse beaucoup au contact de l'eau.
 
Après utilisation, je n'ai pas eu à me plaindre de peau desséchée ou qui tiraille, ce qui l'a rendu agréable à utiliser.
 
Ce gel nettoyant m'a bien plu mais il serait en effet plus adapté à la peau très sèche de Papa est occupé ou à celle des loulous, pourquoi pas, car il est vraiment respectueux de l'épiderme et confortable à utiliser, tout en nettoyant parfaitement la peau. Je n'irais toutefois pas jusqu'à dire qu'il nourrit, surtout les peaux les plus sèches, car l'eau garde tout de même un effet asséchant inévitable.
 
A noter qu'il existe au format voyage mais aussi dans un format plus costaud de 400 ml, avec un flacon-pompe.
 
Prix : 14 € les 400 ml.
 
 
3ème cadavre : la douche addictive "Séduis-moi" de Bourjois
 
J'ai bien pensé à vous, sous la douche, lorsque j'ai utilisé ce produit, tout simplement car je lui ai trouvé un nouveau nom de baptême : à la manière de Cœur de Pirate, je l'appellerais plutôt "Oublie-moi".
 
J'ai récupéré ce gel douche au hasard d'une Betrousse il me semble et j'avoue que rien chez lui n'a trouvé grâce à mes yeux : ni sa couleur rose cagole, ni son packaging qui m'a ruiné mon tote-bag spécial nécro (celui dans lequel je remise les cadavres de produits par devers-moi avant de les prendre en photo et de vous en parler) en coulant partout et en rendant l'intégralité du sac tout collant, ni son parfum chimique de rose qui sent la mémé.
 
Je vous passe le bédo qu'a dû se méfu le créatif qui nous a pondu le packaging : entre la Tour Eiffel dessiné sur le bouchon, dont on se demande bien comment un tel monument (que j'adore, pour ma part) vient foutre dans cette galère et la mention "douche addictive", j'hésite fortement sur la provenance.
 
Une fois que tous les artifices de ce gel douche, censés nous séduire, je le rappelle, ont fait pschitt, il nous reste un produit très moyen, qui se rince bien heureusement mais qui ne va pas nous laisser un souvenir impérissable. J'irais même jusqu'à dire qu'il est carrément cheap.
 
Ce gel douche, probablement l'un des pires qui ait séjourné dans la salle de bains, est donc à laisser aux cars de touristes chinois qui ne manqueront pas de tomber dessus aux Galeries Lafayette, donc : je suis sûre que les chinoises doivent l'adorer, rien qu'à cause de la Tour Eiffel...
 
Prix : 2,85 € les 250 ml.

 
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 18 août 2015

Nous avons testé les étiquettes LuluSTICK (+ concours)


Le mois d'août est déjà bien entamé (malheureusement) mais j'avoue être assez satisfaite : nous avons éclusé toutes les corvées que nous avions prévues à la maison pour cet été (entre autres, le cirage des meubles et la peinture des volets). Nous avons également abattu notre traditionnelle corvée que nous appelons "le point fournitures scolaires", qui s'avère toutefois beaucoup moins rasoir que deux autres corvées spécifiques à la rentrée, à savoir : la couverture des livres et le marquage des affaires scolaires.

Je ne sais pas si c'est comme ça dans tous les établissements scolaires mais l'école des loulous nous demande d’étiqueter toutes leurs affaires de classe et quand je dis toutes, c'est bien TOUTES : seules les gommes sont épargnées mais chaque feutre, chaque crayon de bois, chaque crayon de couleur porte le nom de son propriétaire.

Cette année, j'ai eu la chance de pouvoir réduire quelque peu la pénibilité et la durée de la corvée : j'ai en effet reçu un lot découverte d'étiquettes autocollantes aux nom et prénom de mon Grand de la part du site LuluSTICK. Pour la Princesse, je possède encore des étiquettes d'une première commande passée avant son entrée en Maternelle, le problème est donc réglé depuis longtemps, mais mon Grand n'avait pas encore d'étiquettes à son nom : c'est désormais chose faite et j'en profite pour remercier LuluSTICK.

Avant que LuluSTICK ne me propose de tester ses étiquettes, je n'avais jamais entendu parler de ce site : il faut dire que c'est un marché qui semble en pleine expansion et j'ai d'ailleurs l'impression de découvrir de nouveaux sites spécialisés chaque année à cette même époque.

LuluSTICK est une entreprise française, basée en Haute-Savoie et spécialisée dans le marquage d'objets et de vêtements en tous genre, qui, il faut le souligner, a choisi l'utilisation de vinyles et d'encres éco-solvant pour la fabrication de ses étiquettes : personnellement, j'apprécie beaucoup cette démarche car je fais partie de celles pour qui chaque geste écologique, aussi minime soit-il, est important pour la planète et doit être valorisé.

Si, en plus, ils marquent les affaires des super-héros, alors...

LuluSTICK propose une gamme d'étiquettes autocollantes relativement impressionnante : il y en a en effet pour tous les besoins ! Que ce soit pour l'école (comme ce fut mon cas) ou la crèche, pour les vacances en colo ou en classe de mer ou de neige, mais aussi pour les personnes âgées qui partent en maison de retraite, LuluSTICK propose des packs adaptés. A noter qu'il existe même un pack d'étiquettes prévu pour deux enfants : cela m'aurait bien servi, si je n'avais pas déjà été équipée pour la Princesse. Les prix des packs s'échelonnent de 15 € à 36 €, ce qui en fait un investissement raisonnable car, en général, ils servent plusieurs années de suite.

Mis à part les packs, LuluSTICK propose d'autres types d'étiquettes autocollantes, pour les objets de la vie quotidienne, que je trouve tout à fait attractives et innovantes : pour un budget situé entre 6 € et 7,50 €, on peut donc se faire confectionner des étiquettes pour marquer les stylos (l'étiquette artisanale a vécu !), les classeurs, les cahiers, les gourdes, les boîtes à goûter, les chaussures et même les paires de lunettes (excellente idée !). Cela peut s'avérer aussi très appréciable lorsqu'un enfant est sujet à allergie, d'autant plus que LuluSTICK propose aussi des étiquettes avec photo. Sur le site, on peut également trouver des bracelets d'identification (pratiques en ce moment pour la plage) et même les bonnes vieilles étiquettes thermocollantes, vous savez, celles que l'on colle avec un fer à repasser. 

Concernant les frais de livraison, ceux-ci dépendent de la commande, sachant que le port est gratuit à partir de 35 €.

Pour pouvoir tester ces étiquettes, j'ai reçu un pack démo, contenant une dizaine d'étiquettes de toutes tailles, ce qui m'a permis d'utiliser l'outil de personnalisation du site : je n'ai rencontré aucune difficulté car le processus est simple, clair et agréable. Les couleurs et dessins disponibles ainsi que les polices de caractère permettent un choix suffisant. Quant aux délais de livraison, dans la mesure où les étiquettes sont fabriquées en France, c'est assez rapide (comptez 2 ou 3 jours ouvrés).




Sincèrement, je n'ai rien à redire, le résultat final est tout à fait correct et que les étiquettes semblent avoir une bonne tenue à l'usure. D'ailleurs, pour que vous puissiez vous aussi tester le site LuluSTICK et vous ravitailler en étiquettes en tout genre pour la rentrée prochaine, j'ai un bon d'achat de 30 € à faire gagner à l'un d'entre vous.

Pour participer au jeu, il vous suffit de compléter le formulaire de participation ci-dessous (je ne tiendrai pas compte des participations laissées en commentaire mais vous pouvez quand même m'en laisser un, ça me fait toujours très plaisir).

Le jeu débute dès la publication de ce billet et prendra fin le 26 août 2015 à 23h59 (heure de Paris). Le giveaway est réservé à la France métropolitaine, à raison d'une seule participation par foyer.

Comme d'habitude, chaque relais du jeu sur Facebook, sur Twitter, sur Google + et/ou sur Hellocoton rapportera une chance supplémentaire et cumulable pour le tirage au sort, à condition de m'indiquer le lien exact du relais dans la case prévue à cet effet dans le formulaire.

De même, si vous suivez LuluSTICK sur Facebook, Twitter ou Google + ou par le biais de leur newsletter, je vous attribuerai une chance supplémentaire par suivi pour le tirage au sort.

Une fois le concours clos, je tirerai au sort le gagnant du bon d'achat de 30 € à l'aide de Random.org. Son pseudo sera notamment annoncé sur les réseaux sociaux, où je vous invite à me suivre. Le lot sera envoyé directement par la marque au gagnant.

Je vous souhaite bonne chance et une nouvelle fois, d'excellentes vacances !



Lot d'étiquettes offert par LuluSTICK, que je remercie.


- Edit du 29 août 2015 -
 
Random.org a tranché et a désigné gagnant le n° 68,
qui correspond à la participation d'Agnes Berbesson (le 18 août 2015 à 18h12)

Bravo ! Je te contacte par e-mail tout de suite !
Merci à tous les participants !
 
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 14 août 2015

Comment nous avons visité gratuitement le Domaine de Chantilly - 2ème partie


Je continue mon récit de ces deux superbes journées que nous avons passées la semaine dernière au Domaine de Chantilly (la 1ère partie est à lire ici).

Après avoir découvert le Parc et pris un peu le frais en forêt, nous sommes entrés dans le vif du sujet : l'après-midi de notre premier jour sur place, nous avons visité le Château.

Je vais vous donner la première impression qui m'est venue lorsque nous avons commencé notre visite par les appartements qui ont été habités par les Princes de Bourbon-Condé au XVIIIème siècle, puis réaménagés par le Duc d'Aumale au XIXème siècle : il est difficile de ne pas penser que Chantilly a un petit je-ne-sais-quoi du Château de Versailles. Je ne l'ai encore jamais visité mais j'ose croire que je pourrais y voir ces mêmes parquets, ces moulures, ces pièces en enfilade et ces superbes objets d'époque, comme ce coffret par exemple :


La plupart des photos ont été prises par le Grand, qui s'est découvert une vocation de journaliste au fil de la visite

Les pièces sont richement décorées, tout à fait représentatives de l'époque, comme on pouvait s'y attendre, pour autant, cette partie du Château n'est pas celle que je l'ai plus appréciée. Ceux qui me connaissent seraient très surpris de lire ceci car ils savent bien que je suis aussi férue de peintures que François Hollande de régimes et pourtant : j'ai adoré visiter le Musée de Condé qui se trouve à l'intérieur du Château et qui renferme plusieurs galeries de peintures absolument remarquables, avec une collection d'oeuvres très fournie et patiemment constituée par le Duc d'Aumale.

Je ne connais pas grand-chose en termes de peinture, je le reconnais sans problème, mais j'ai apprécié de pouvoir admirer des œuvres aussi connues que celles de Corot, d'Ingres, Delacroix ou de Raphaël (notamment Les Trois Grâces). Nous avons là la seconde collection de peintures anciennes après celle du Louvre et c'est vraiment une partie du Château à visiter absolument, d'ailleurs nous y avons passé une bonne partie de l'après-midi, avec un intérêt aussi grand qu'inattendu, pour des gens qui comme moi sont un peu, voire même beaucoup, incultes en termes de peinture.

Cette partie du Château renferme également d'autres trésors : en arrivant, une fois gravies les quelques marches de l'escalier d'honneur, on accède à la Galerie des Cerfs, décorée dans le style Renaissance, avec ses murs recouverts de tapisseries du XVIIème siècle, provenant de la célèbre Manufacture Royale des Gobelins. Le Duc d'Aumale utilisait cette pièce comme salle-à-manger pour recevoir ses amis chaque dimanche, avant de leur montrer sa magnifique collection de peintures : il les recevait en musique, grâce à la possibilité d'installer un orchestre au-dessus de la porte d'entrée, sur la tribune aménagée à cet effet.

Là où je me suis sentie davantage dans mon élément, moi qui adore la lecture, c'est en visitant le Cabinet des Livres du Duc d'Aumale. Ça, c'est de la bibliothèque ! L'une de celle dont chaque bibliophile averti adorerait pouvoir disposer ! Pas moins de 19 000 beaux livres y sont rangés, tous acquis chèrement et patiemment choisis par le Duc d'Aumale et encore : l'intégralité de la collection n'est pas présentée au public.

C'est une pièce très impressionnante, qui inspire le calme et le respect, tout comme la dernière partie du Château que nous avons visité : la Chapelle et son autel magnifique. Cet endroit est superbe : ce fut le clou de notre visite. A noter que cette magnifique Chapelle, comme l'ensemble du Château, a été reconstruite à l'initiative du Duc d'Aumale, après avoir été détruite sur ordre de l'Administration révolutionnaire (Ça ira, ça ira, oui mais visiblement pas toujours très bien).

En sortant de la Chapelle, nous avons terminé notre visite du Château par le Vestibule d'honneur et sa magnifique rampe frappée des initiales "H O", pour Henri d'Orléans, Duc d'Aumale, que l'on retrouve un peu partout dans le Château d'ailleurs.

La journée ayant été chargée en découvertes et en marche à pied, il était temps pour nous d'aller découvrir nos chambres d'hôtel à l'Auberge du Jeu de Paume, où nous allions passer la nuit. Après avoir récupéré la voiture et réglé le parking (4 € pour la journée), les enfants sont tombés sous le charme de leur chambre (et sous celui de la télé que l'on peut regarder de son lit surtout) :


La chambre des enfants comprenaient deux lits simples, avec la même Toile de Jouy en fond mais de couleur rose (ce que la Princesse a adoré, tu t'en doutes)

De mon coté, j'ai surtout apprécié la salle de bains, que j'ai mise à profit le soir même en prenant un bon bain délassant après cette journée bien remplie :


Je ne l'ai pas pris en photo mais la salle de bains est équipée d'un miroir grossissant, avec lequel je n'ai pu m'empêcher de me livrer à une chasse aux boutons en règle... histoire d'avoir une tête à faire peur juste avant de partir dîner au resto :-(

Nous avons été très malheureux, comme vous le constatez : très bien accueillis, bien que nous appréhendions un peu de ne pas être totalement à l'aise  - c'est que nous n'avons pas vraiment l'habitude de séjourner dans un 5 étoiles, heureusement pour l'oursin du portemonnaie, qui s'en remet difficilement d'ailleurs - le séjour s'est bien passé, le personnel étant très agréable et attentif.

Pour clore en beauté cette excellente journée, nous sommes allés dîner le soir même au restaurant Le Vertugadin, situé à deux pas de l'hôtel. Nous y avons été très bien reçus et sincèrement, nous nous sommes régalés, avec une cuisine moderne et ce, pour un prix raisonnable (en plus, ils prennent les tickets resto, que demande le peuple !) : de quoi reprendre des forces pour la journée du lendemain, qui s'annonçait elle aussi riche en découvertes puisque nous somme allés dire bonjour aux résidents des Grandes Ecuries...


à suivre...
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 8 août 2015

Comment nous avons visité gratuitement le Domaine de Chantilly - 1ère partie


Par chez moi, cela s'appelle : "avoir le cul bordé de nouilles". Je vous rassure, j'ai beau regarder, il n'y a pas l'ombre d'une pâte alimentaire près de mon fondement... néanmoins, j'avoue que sur ce coup-là, j'ai eu énormément de bol.

Je dirais même un pot phénoménal, à tel point que j'ai encore du mal à réaliser : figurez-vous que, comme quelques autres petits veinards sur d'autres blogs, j'ai gagné chez MiniReyve - que je remercie une nouvelle fois au passage - une visite de 2 jours au Domaine de Chantilly dans l'Oise

Et on ne s'est pas foutus des participants (et autres concouristes, que certains blogueurs apprécient tant) car la dotation comprenait, outre les billets pour le Parc, le Château, les Grandes Écuries et le Musée du Cheval pour 2 jours (16 € plein tarif par personne et par jour et 9,50 € tarif réduit par personne et par jour) : la visite des appartements privés du Duc d'Aumale (3 € par personne en supplément) et le spectacle équestre "Cheval, Rêve et Poésie" (à 21 € plein tarif par personne et 16,50 € tarif réduit par personne). A cela, tu ajoutes 1 nuit à l'Auberge du Jeu de Paume (un hôtel 5 étoiles, rien que ça, situé juste à côté du Domaine) pour 4 personnes dans 2 chambres de luxe à 750 € la nuit, avec petits-déjeuners inclus à 29 € par personne.

Vous êtes toujours là ?

Si tu connais bien le blog, tu penses alors de suite à l'oursin du portemonnaie : un coup pareil, vous imaginez bien que cela lui a foutu un sacré coup. Bon, il a dû allonger pour les deux jours de restauration ce qui l'a un peu contrarié mais tout de même : calcul à l'appui, nous avons gagné un séjour pour 4 personnes d'une valeur de 1 805 €. Je vous assure que nous-mêmes avons encore du mal à réaliser et que jusqu'au bout, nous avons douté que tout ceci était bien vrai. Et pourtant, ce n'est pas un rêve, ce magnifique Château existe bel et bien :




Il faut dire que nous avions depuis longtemps très envie d'aller visiter le Domaine de Chantilly : l'année dernière, ça ne s'était pas fait, nous étions allé visiter à pareille époque le Château de Pierrefonds, qui ne se trouve pas très loin de Chantilly d'ailleurs et dont nous avons également beaucoup apprécié la visite. Alors, ce jeu-concours, c'est un peu un rêve qui s'est offert à nous, notamment avec la possibilité de séjourner dans un hôtel 5 étoiles : si je vous dis qu'en plus nous avons bénéficié d'une météo topissime pendant les 2 jours, avec un soleil radieux et une moyenne de 30°C, c'est presque trop beau pour être vrai.

Nous sommes donc partis de bon matin sur les routes isariennes, direction Chantilly. Tu noteras au passage que la route est très bien indiquée (pour aller à Pierrefonds, on a réussi à se paumer) et assez facile d'accès, que ce soit depuis Paris ou depuis le nord de la France, avec l'autoroute A1 (même s'il faut tout de même un cœur bien accroché, avec toute la circulation routière qu'il y a et surtout les poids lourds qui se doublent entre eux).

En arrivant, nous avons commencé par aller nous dégourdir les jambes dans le parc et faire une première rencontre :

La statue du Connétable Anne de Montmorency
(c'est bien un homme, à l'époque, le prénom Anne se donnait aussi bien à une fille qu'à un garçon)

Le parc et la forêt qui jouxtent le Château sont tout bonnement immenses et il serait bien prétentieux de dire que nous en avons fait le tour, même si nous étions sur place pendant deux jours. Nous avons tout de même pris le temps d'aller admirer le Temple de Vénus, la Fontaine de Beauvais, dessinée par Le Nôtre, et le Pont des Grands Hommes dans le Jardin Anglais, très agréable lorsqu'il fait chaud car la proximité de l'eau amène toujours une petite brise fraîche.

Nous ne nous sommes pas trop éloignés du Château car, à 11 h, nous attendait la visite guidée des appartements privés du Duc et de la Duchesse d'Aumale, derniers habitants du Domaine de Chantilly.  Je n'ai pas pris de photos de ces pièces, assez exiguës il faut bien le dire et pendus comme nous l'étions aux explications de notre sympathique guide, d'autant plus que le site Internet du Domaine de Chantilly propose déjà de magnifiques photos (et que je n'aurais certainement pas fait aussi bien, étant donné que toutes les pièces y sont photographiées, mis à part le couloir de service qui en temps normal ne se visite pas et que le guide montre en exclu en ce moment).

La visite a duré 45 mn et pourtant nous n'avons pas vu le temps passer : nous avons découvert le cadre de vie quotidien de l'époque, qui se caractérise à la fois par beaucoup de goût, de simplicité et de modernité. J'ai beaucoup apprécié pour ma part les coloris retenus par la Duchesse pour son intérieur même si, d'après le guide, ils ne plaisent pas à tout le monde. A noter que ces appartements font l'objet actuellement d'une vaste campagne de rénovation, qui coûtera deux yeux au moins, en raison de la fragilité des matériaux et de la difficulté d'y faire des travaux (à cause du manque d'espace pour déplacer les meubles, notamment). J'ai trouvé cette visite très intéressante : pour le prix, cela vaut le coup d'être vu et je vous conseille de l'inclure dans votre visite.

J'en profite pour préciser que, contrairement au Château de Pierrefonds, qui appartient au domaine public, le Domaine de Chantilly est financé par des fonds privés et notamment par le mécénat, puisqu'il appartient à l'Institut de France, à qui le Duc d'Aumale a légué le Domaine en 1886.

Le midi, nous avons déjeuné au restaurant Le Hameau, situé dans l'une des 5 maisonnettes typiquement rustiques du Parc et qui auraient servi de modèle à Marie-Antoinette pour son Petit Trianon. Nous avions prévu au départ d'aller déjeuner dans l'autre restaurant du Parc, la Capitainerie, situé au rez-de-chaussée du Château, mais une invasion chinoise nous en a empêché (un conseil : réservez !). Ce déjeuner au Hameau est le seul bémol du séjour : le service fut très long et la carte se trouve être relativement chère pour ce qui est proposé dans l'assiette, notamment le menu enfant (une tranche de jambon et un peu de gratin dauphinois), d'autant plus que les tickets restos ne sont pas acceptés. Une déception, donc, mais heureusement la seule du séjour. 

Comme nous étions tout proches, nous en avons profité pour aller nous perdre dans le Labyrinthe végétal et ses 5 clairières avec son Jeu de Petits Chevaux, son Jeu de l'Oie et son Jeu d'échecs géant puis dire bonjour aux nombreux kangourous dans leur enclos, ce qui a fait très plaisir aux loulous. Enfin, nous sommes revenus vers le Château pour le visiter, profitant au passage de la fraîcheur des chemins forestiers et de la vue des poissons qui pullulent littéralement dans les eaux qui bordent le Château.

Je m'arrête là pour l'instant, j'ai encore tellement de choses à vous raconter que j'ai de quoi vous proposer au moins un, peut-être même deux billets.

Si par bonheur, je vous ai donné envie d'aller faire un tour à Chantilly, vous pourrez trouver toutes les informations pratiques pour préparer votre visite ici, sur le site Internet très bien pensé du Domaine de Chantilly ; pour plus d'informations concernant l'Institut de France, vous pouvez aussi consulter leur site web ici.

à suivre...

Rendez-vous sur Hellocoton !