mercredi 27 avril 2016

Mes dernières lectures #1


Je n'aurais pas cru cela possible il y a encore un an et pourtant... c'est avec un plaisir évident que je vous propose d'inaugurer une nouvelle rubrique sur le blog : je l'ai baptisée "Mes dernières lectures". Non, il n'y a pas de faute de frappe, j'ai bien utilisé le pluriel.

En effet, depuis le début de l'année 2016, je délaisse de plus en plus - et sans aucun regrets ! - mon petit écran pour passer de calmes soirées en tête-à-tête avec un bouquin. J'ai retrouvé là un plaisir d'ado : me plonger dans ma lecture, corps et âme ou presque. Je suis redevenue accro à ce plaisir solitaire, aidée en cela par la proximité de la bibliothèque municipale du coin et fortement encouragée aussi par l'oursin du porte-monnaie : forcément. Tant que j'emprunte les livres que je lis ou que je les gagne, j'ai son plein assentiment, tu penses bien.

Voici donc les quelques livres passés entre mes mains ces dernières semaines : je peux déjà vous annoncer qu'il y aura un second billet et bien d'autres encore, je l'espère. N'hésitez pas à me conseiller des titres ou des auteurs et à me donner votre avis si vous avez vous aussi lu ces livres... Cela m'intéresse beaucoup.




"L'orpheline du Bois des Loups" & "La Demoiselle des Bories" de Marie-Bernadette Dupuy

J'ai ni plus, ni moins déterré le premier tome de cette saga, acheté à l'époque lointaine où j'étais encore abonnée à France Loisirs, au temps où la connexion Internet commençait à peine à exister. Voilà qui nous rajeunit.

Le résumé :
"Une traversée du XXe siècle, de Corrèze en Charente limousine, sur les traces de Marie. Marie a vécu une enfance pleine d'incertitude mais baignée d'affection grâce aux sœurs de l'orphelinat où elle a grandi. A treize ans, elle devient servante d'une patronne aigrie dans une propriété charentaise. Sa tâche est sans fin, dans les champs, à la ferme. Elle souffre de l'insidieuse présence de Macaire, le neveu de la famille, qui sans cesse rôde autour d'elle. Dans cette atmosphère pesante, Marie ne trouve du réconfort qu'auprès de Pierre, le fils des intendants, et dans les superbes terres autour du bois des Loups. Que deviendra Marie, bientôt femme, aux prises avec les contraintes d'une époque et d'un milieu ?"

J'ai vraiment adoré le premier tome : il faut dire que je suis assez cliente de ce genre d'histoires du cru, typiquement celles qui étaient adaptées à la télé dans les années 1990 - si tu étais aussi accro que moi au Château des Oliviers, tu vois de quoi je parle ! 

La suite, "La Demoiselle des Bories", m'a semblé un peu moins dépaysante, davantage prévisible, peut-être parce que l'action se situe alors dans la France d'Après-guerre, une période plus contemporaine et qui suscite moins de curiosité chez moi.

J'ai néanmoins pris beaucoup de plaisir à découvrir la vie de Marie, même si l'ensemble s'avère parfois un peu naïf... mais c'est ce que je recherchais avec ce genre de romans. J'avais besoin de douceur et de nature quand je l'ai lu : je l'ai trouvé.

Romans parus en 2011 et 2012.


"Parce que je t'aime" de Guillaume Musso

Ce que j'ai pu entendre parler de Guillaume Musso avant d'avoir l'occasion de lire un de ses livres ! Il était temps pour moi de me faire ma propre idée, ce livre est donc tout naturellement l'un des premiers que j'ai emprunté à la bibliothèque du coin.

Le résumé :
"Layla, une petite fille de cinq ans, disparaît dans un centre commercial de Los Angeles. Ses parents, brisés, finissent par se séparer. Cinq ans plus tard, elle est retrouvée à l'endroit exact où on avait perdu sa trace. Elle est vivante, mais reste plongée dans un étrange mutisme. À la joie des retrouvailles, succèdent alors les interrogations. Où était Layla pendant cette période? Avec qui ? Et surtout pourquoi est-elle revenue ?"

Le résumé me faisait un peu peur : mon cœur de mère a beaucoup de mal à choisir volontairement des récits où il arrive malheur à des enfants. Mais j'étais trop curieuse de faire enfin connaissance avec Guillaume Musso, alors je suis passée outre, pour une fois.

Le ton est donné dès le départ, lorsque l'auteur demande au lecteur de ne surtout pas dévoiler la fin de l'histoire quand il l'aura lue. J'ai bien aimé ce ton de confidences... et très vite, je me suis retrouvée littéralement happée par l'histoire.

On ne m'avait donc pas menti, cet auteur est vraiment captivant. J'ai d'ailleurs lu ce livre en quelques heures à peine : ce n'est pas celui que j'ai eu le plus de mal à lâcher mais j'avoue (sans trop vous en dire, je sais tenir ma langue) que l'histoire, certes un peu irrationnelle, est bien construite, avec des chapitres bien définis et plutôt courts. Le dénouement reste surprenant et difficile à imaginer.

J'ai lu un second roman de Guillaume Musso depuis : je vous en parle bientôt.

Roman paru en 2008.


"Sous haute tension" d'Harlan Coben

Je fais partie des téléspectatrices qui ont adoré l'adaptation télévisuelle d'Une chance de trop sur TF1, avec Alexandra Lamy (que je n'apprécie pourtant pas plus que ça en tant qu'actrice mais que j'ai trouvée très juste dans ce rôle-ci).

Ajoutez à cela la lecture de "Ne le dis à personne" il y a quelques années, un roman qui m'a quasiment fait maigrir car j'avais peine à le lâcher pour aller bouffer, et vous devinerez la raison pour laquelle je me suis d'emblée tournée vers les polars d'Harlan Coben pour meubler ma liste de lecture.

Le résumé :
"Une joueuse de tennis enceinte, qu'on fait chanter sur Facebook. Un ancien rockeur au creux de la vague, vivant reclus dans sa villa. Une enquête de routine qui vire aux révélations familiales. Remis par hasard sur la piste de son frère disparu, Myron Bolitar plonge au cœur de secrets bien gardés. Un mensonge vieux de seize ans ne demande qu'à éclater." 

Après mes deux premières expériences concernant cet auteur, j'ai tendance à considèrer Harlan Coben comme une valeur sûre pour ne pas être déçue en choisissant un polar. Trop, peut-être car, finalement, ce livre ne m'a pas marquée plus que ça. Je n'ai pas retrouvé l'insatiable appétence que j'avais en lisant "Ne le dis à personne".

L'ambiance du récit est particulière, j'ai parfois eu l'impression de lire un comics, notamment à cause de la présence de personnages quelque peu pittoresques. C'est peut-être ce qui m'a déstabilisée.

Pour autant, je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé ce livre, non, il m'a simplement un peu déçue : j'en attendais sûrement un peu trop de sa part.

Roman paru en 2012.



Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

  1. J'ai lu aussi le Musso (bon je les ai tous lu sauf le dernier :P ) et j'avais beaucoup aimé :)

    J'adore lire aussi même si avec la grossesse, je suis assez crevée et je trouve moins le temps...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le dernier me tente bien aussi, le résumé est alléchant... mais l'oursin veille au grain, j'attendrais donc de pouvoir l'emprunter.

      Supprimer
  2. Tu m'as donné envie de tout lire!Vite, une bibliothèque!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu aimes les romans policiers, je viens d'en terminer deux vraiment super : j'en parlerai dans le prochain billet de la rubrique.

      Supprimer
  3. C'est toujours un plaisir de lire un bon bouquin et puis ça permet un peu de se détacher des écrans. ^_^

    RépondreSupprimer