Cette étrange malédiction de l'automne


Chaque année, à la fin du mois de septembre, se produit un étrange phénomène. Ça ne rate jamais, d'ailleurs, depuis la naissance des loulous, je n'ai encore jamais vu se passer un mois de septembre sans que cela n'arrive : figurez-vous que les t-shirts manches longues et autres jeans, amoureusement remisés en mai juillet (quand tout va bien) se trouvent fort rétrécis deux mois plus tard, lorsqu'est venu le temps des rires et des chants, oui, aussi, mais de se peler la rondelle le matin en partant bosser.

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est plutôt soudain car parfois, début septembre, en tassant un peu, les loulous rentrent encore dedans et ça ne fait - pas trop - carnaval. Et puis, comme ça, du jour au lendemain, sans crier gare, ni même aéroport - j'ai de l'humour de pilier de comptoir aujourd'hui - y'a plus rien qui va (et c'est le cas de le dire) !

Alors, au vu de la récurrence du phénomène et constatant les nombreuses promotions de rentrée et autres soldes de mi-saison, je ne serais pas étonnée que tout ceci soit orchestrée par les marques de prêt-à-porter. Si, si, j'ai un doute et - et non, non, je suis à jeun, encore pour quelques heures - parce que le phénomène se produit toujours comme par hasard au même moment. Et, quelque part, tant mieux.

Avec l'expérience, je suis parvenue à repérer les premiers vêtements qui rétrécissent : ceux de la marque Tape à l’œil. Je n'ai rien contre cette marque, bien au contraire, je trouve régulièrement de quoi vider mon compte bancaire dans leurs magasins et sur leur site - mon compte Instagram l'atteste - mais il faut avouer que leurs vêtements taillent petit. D'ailleurs, voici l'un de leurs pantalons que portait pour la dernière fois mon Grand ce week-end :

Vous admirerez le style du bonhomme au passage...
Rassurez-vous, je ne suis pas sadique au point de l'envoyer fagoté comme ça à l'école... Quoi qu'il serait bien capable de le faire tout seul, il a bien passé toute la semaine dernière avec une paire de Geox trouée sous chaque chaussure : pour sa défense, il m'a répondu qu'il ne pleuvait pas. Vous voyez, rien ne l'arrête : cet enfant ne me ressemble vraiment pas, moi, je rêverais de quelques trous bien placés dans certaines paires de chaussures ou autres vêtements, histoire d'avoir une excuse à faire valoir auprès de l'oursin du portemonnaie pour me racheter du neuf !

Après Tape à l’œil, nous assistons en général à un moment de répit mais très vite, les autres vêtements vont suivre et prendre le même - court ! - chemin vers le bac de recyclage. Je sais déjà que les derniers à y passer seront les vêtements H&M, qui taillent toujours très grand, et que quand nous en serons arrivés là, l'armoire sera vide.

Enfin vide : Papa est occupé te dirait que ce serait mal me connaître car je ne perds jamais une occasion d'acheter des fringues, surtout aux enfants, et qu'ils doivent très probablement disposer de pièces en taille supérieure, voire même 2 tailles au-dessus d'avance.... ce à quoi je répondrais : c'est pas faux.

Car j'ai trouvé le remède pour contrer cette malédiction annuelle du futal feu de plancher et du t-shirt manches 3/4 : je fais du stock. Et ça marche plutôt pas mal jusqu'ici. Mon principe est simple : dès que l'un des loulous inaugure des vêtements une taille au-dessus, je déclare la chasse aux vêtements de taille supérieure ouverte ! Une seule règle du jeu : ne rien acheter qui ne bénéficie pas d'une promotion d'au minimum 30 % - mon Grand ajouterait, comme je le lui ai appris, qu'un article à - 20 % n'est pas une solde mais une misérable remise.

Autant vous dire que, contrairement à l'oursin du portemonnaie, j'ai passé un bon mois d'octobre, avec toutes ces promotions chez Okaïdi, chez Tape à l'Oeil, chez Dpam, chez Z, etc... Bon, là, je vais freiner un peu car les placards sont de nouveau remplis. Par contre, le mien... ;-)

Et vous, touchés aussi par cette malédiction ou pas ? 




Commentaires

  1. Haha ! Oui, c'est bizarre, moi aussi je connais cette étrange malédiction ! La rentrée est une bitch, c'est bien connu;-)

    RépondreSupprimer
  2. Haha ! Oui, c'est bizarre, moi aussi je connais cette étrange malédiction ! La rentrée est une bitch, c'est bien connu;-)

    RépondreSupprimer
  3. Pareil ici et j'ai du mal à être prévoyante alors on y va samedi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela me donne une bonne raison pour faire du shopping !

      Supprimer
  4. Ici aussi les vêtements du grand rétrécissent chaque année avant la rentrée... Pfff

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Mes billets qui vous plaisent bien :

"A qui sait attendre, le temps ouvre ses portes" - proverbe chinois (et radin)